Pourquoi ce succès ?

Les tables potagères connaissent un succès impressionnant. C’est lié à une triple prise de conscience :

  • s’alimenter sainement améliore notre santé
  • produire localement réduit notre impact sur l’environnement
  • jardiner détend et rend heureux, moins stressé

L’alimentation bio et locale a le vent en poupe et certainement pour longtemps ! Différentes formes de potagers se développent : potagers collectifs, d’entreprise, thérapeutiques, pédagogiques, sur les balcons, sur les toits, etc.

Une personne sur cinq cultive des fruits et des légumes et ce chiffre est en forte augmentation. Les jardiniers ont majoritairement entre 40 et 65 ans, mais les plus jeunes s'y intéressent de plus en plus. Les principales plantes cultivées sont les tomates, laitues, carottes, poireaux, pommes de terre, courgettes, aromates, haricots, céleris, oignons et choux. Et tant d’autres possibilités existent !

« Faites-vous plaisir : retour à la terre ! »

Pourquoi ce succès ?

Notre offre

Le potager en hauteur… mais pas n’importe lequel !

Notre offre

Une table potagère « myPotager », c’est la garantie de recevoir un potager haut de gamme. Vous optez pour :

  • une table de grand gabarit, large et profonde  une forte productivité !
  • une conception écologique : tout est bio, non-traité, labellisé des légumes sains et savoureux !
  • une table en chêne, de grande longévité un investissement rentable !
  • une bonne ergonomie, une hauteur adaptée oubliez les maux de dos !
  • de la terre limoneuse naturellement riche en nutriments ça pousse tout seul !
  • une mise en œuvre « clé sur porte » (livraison, montage et remplissage) profitez de notre expertise et gagnez du temps !
Cliquez ici pour en savoir plus sur nos modèles de potagers en hauteur

Saviez-vous que 2 personnes sur 10 ont un potager en pleine terre ?


C’est très bien ! Un potager constitue le circuit le plus court entre le producteur et le consommateur ; c’est positif pour l’environnement. C’est aussi une belle production personnelle, d’une fraîcheur parfaite et bon marché.


Un potager en pleine terre présente aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, la terre du jardin est-elle de qualité optimale et non polluée par des métaux lourds ou des dioxines ? Un potager au sol peut être éprouvant pour le dos et les genoux. De plus, il exige plus de temps pour préparer le sol, désherber, arroser et protéger les légumes des limaces, escargots et souris.

« Visez la qualité et le confort : offrez-vous une table myPotager ! »

Valeurs

Manuel de Tillesse, fondateur de myPotager

Manuel de Tillesse

Fondateur

Ingénieur agronome de formation, avec 24 années d’expériences professionnelles, je me suis beaucoup investi en faveur d’un rapprochement entre agriculture et environnement.

  • La première voie choisie a été celle du conseil aux agriculteurs. J’ai co-fondé l’asbl Faune & Biotopes avec cet objectif.
  • Aujourd’hui, je m’adresse aux consommateurs, avec l’idée de nous orienter vers une alimentation responsable.

Production et consommation durables. Deux approches qui s’épaulent, autour des mêmes objectifs : notre santé, notre environnement.

Dans ce cadre, les tables potagères myPotager se devaient d’être :

  • écologiques, saines et productives,
  • en matériaux nobles, durables et recyclables,
  • faciles à mettre en œuvre, même sans avoir les pouces verts.

Le bois provient de nos forêts ; les artisans-menuisiers sont locaux ; la terre est bio et provient de Belgique ; les semences sont bio et produites à Havelange.


Le concept a séduit le jury de l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation de la Région wallonne, qui a accordé un soutien financier à myPotager

« De l’expertise au service d’une conception écologique et saine »

Témoignages

« Pourquoi j’aime les tables potagères myPotager ? »

Viviane K., Tertre

Je me fais un plaisir de vous envoyer ces quelques photos des magnifiques bacs que vous m’avez installés en juin. Je n’en ai que des compliments pour leur qualité et le soin des finitions. J’ai bricolé moi-même des protections anti-corneilles et anti-chats... Il y a des légumes repiqués (tout petits) et d’autres semés… et en effet, cela pousse très, très bien…

I. B., Wavre

Vous avez le droit d’être heureux et satisfait de votre beau travail d’artisan. Et c’est vrai qu’ils sont beaux vos potagers !

Véronique M., Sauvenière

myPotager me permet de produire des légumes sains, dans une terre de qualité, avec une table potagère en bois non traité. C'est tout ce qu'il me fallait.
Point d'interrogation

Et vous, qu’en pensez-vous?

Partager votre témoignage

Notre offre / Commander

« Le bois, la terre, les saveurs. Notre expertise à votre service »

FAQ

La réponse à vos questions

Les potagers en hauteur "myPotager" sont éco-conçus :
→ matériaux locaux (bois indigène, terre hesbignonne, ferronnerie wavrienne) ;
→ matériaux entièrement recyclables ;
→ matériaux durables (chêne ou douglas, de grosses sections) ;
→ bois, terre et semences bio ;
→ aucun traitement.

Bien utilisé, un potager en hauteur produit de la valeur : 40 à 50 €/m²/an (soit de l'ordre de 120 €/an pour le modèle « Classique » de "myPotager"). Le potager est vite rentabilisé !
→ La terre est mieux drainée, mieux aérée (on ne marche plus dessus) et se réchauffe plus vite. La période de culture est donc étendue et les récoltes sont plus conséquentes.
→ Pas besoin de circuler dans le potager. L’espace entre les lignes peut donc être resserré et la production au mètre carré est plus importante.
→ Les surfaces utilisées peuvent être optimisées par des productions combinées de légumes hâtifs et tardifs.
→ Un potager en hauteur permet d’arroser (voire de fertiliser, amender, pailler), de manière plus ciblée, donc plus économique.
→ La terre est parfaitement adaptée pour la production de légumes et contient tous les éléments nutritifs utiles.
→ Les plantes sont mieux protégées des escargots, limaces ou souris. Les cultures en hauteur sont moins sensibles aux maladies car le sol n’est jamais sur-saturé d’eau.

C'est surprenant, mais à l'usage, les bacs "myPotager" sont en moyenne près de 4 fois moins chers que les bacs potagers classiquement trouvés dans le commerce.

10 €/m²/an pour un potager en hauteur "myPotager" classique, contre 36 €/m²/an en moyenne pour les bacs potagers en pin !

Cela s'explique facilement par :
1) l'importante longévité des potagers "myPotager". Le chêne utilisé est en classe de durabilité naturelle II-III selon la norme EN350-2. Il résiste naturellement aux champignons lignivores entre 15 et 25 ans. Quant au pin et à l'épicéa, utilisés pour les bacs classiquement trouvés dans le commerce, ils sont peu durables et ne résistent que 5 à 10 ans sans traitement;
2) la grande surface de production des bacs "myPotager", comparée aux autres potagers en hauteur;
3) la profondeur du substrat, qui améliore fortement la productivité des bacs "myPotager".

Faisons le calcul !
- Dans le commerce : 65 à 578 €/bac (21 modèles en pin, prix 2017). En moyenne : 272 €/m². Durée de vie estimée : 5 ans. 272/5 = 54 €/m²/an.
- myPotager : 206 €/m² (prix 2018, EPDM compris). Durée de vie estimée : 15 ans. 206/15 = 14 €/m²/an, soit 3,9 fois moins cher (en moyenne!) que les bacs du commerce.

myPOTAGER propose, entre autres options :
→ un traitement de protection du bois, côté externe des parois ;
→ une version étanche pour les potagers en hauteur sur terrasses ;
→ d'autres possibilités, sur demande : abri-serre, roulettes, etc.

→ Aux particuliers. Les potagers en hauteur intéressent tout un chacun. La prise de conscience de l’impact d’une bonne alimentation sur la santé est grandissante. Cultiver ses propres légumes, c’est bon pour tout le monde. Un jardin nous rend heureux, moins stressés et nous fait nous sentir davantage chez nous dans notre maison.

→ Aux entreprises et aux collectivités. Les potagers en hauteur seront appréciés au sein de toutes les structures concernées par le service aux personnes, l’alimentation, le tourisme, le développement durable, l’initiation à l’environnement, etc.

La gamme de potagers proposée est large, chacun peut trouver chaussure à son pied :
→ potagers adaptés aux adultes ou sur mesure pour les enfants et les personnes à mobilité réduite;
→ potagers de grand à très grand gabarit ;
→ potagers à poser en pleine terre (modèle sans fond) ou sur une terrasse (modèle étanche).

"myPotager" a bénéficié d’une bourse de « pré-activité » de l’Agence pour l’entreprise et l’innovation du Service Public de Wallonie (plafond : 12.500 €).
Cette bourse encourage les créateurs d’entreprises, porteurs d’idées originales. Un comité de sélection a évalué favorablement le projet myPotager sur le plan de l’originalité, de l’existence d’une niche particulière, des possibilités de développement de l’activité, des retombées possibles en matière d’emploi, etc.

« Le projet est un croisement idéal entre un entrepreneur compétent, un produit innovant et une demande existante. »

Les petites tables potagères existantes dans le commerce présentent une série de lacunes, souvent cumulées.

→ A l'usage, elles sont chères ! Les tables en pin ne coûtent peut-être pas grand-chose à l'achat, mais elles ne tiennent que quelques années.

→ Elles sont d’un gabarit réduit : petite surface et faible volume de terre sont deux inconvénients majeurs et très courants. Le substrat se dessèche rapidement, ce qui augmente les exigences de suivi (arrosage). Les nutriments s’épuisent plus vite et la colonisation racinaire est limitée, ce qui réduit la productivité ainsi que la palette des productions possibles. Seuls de rares légumes, comme la laitue, l'oignon et le radis, se satisfont d'un sol de moins de 30 cm de profondeur. La plupart ont besoin de 30 à 60 cm de profondeur de terre, voire plus de 60 cm !

→ Elles sont à installer soi-même, ce qui n’est pas toujours facile pour tout le monde. Il faut transporter la table jusque chez soi, la monter, trouver le bon substrat et le transporter (du terreau pur est une mauvaise option car trop organique).

→ Elles ne sont pas conçues pour une alimentation totalement saine. Beaucoup sont traitées avec des produits non recommandés pour la santé (autoclavage, peintures) et leur substrat n’est pas analysé ou de qualité non garantie.

→ Au vu des matériaux utilisés (épicéa, pin) et des sections utilisées (trop petites), elles ne sont pas d’une grande durabilité dans le temps. Il y a presque toujours un point de fragilité entre les pieds et le plancher du bac, étant donné la conception en deux pièces assemblées. Le risque d’effondrement de la structure au bout de quelques années n’est pas négligeable et la rentabilité de l’achat est diminuée.

Non, être bricoleur ou avoir les pouces verts, n’est pas indispensable. Les potagers en hauteur "myPotager" peuvent être livrés, montés et remplis de terre. Ils sont alors prêts à l’emploi.

Le bois peut être entretenu avec de nombreux produits. A notre connaissance, le plus sain est l'huile de lin... Plus d'infos : http://www.ecoconso.be/fr/content/entretenir-le-bois-lhuile-de-lin

Mais ce n'est pas le plus efficace à moyen terme. Personnellement, j'ai opté pour deux produits de chez Ultra Nature : sous-couche pour bois extérieur + lasure pour bois int/ext incolore.

Les potagers classiques, en pleine terre, ont des inconvénients non négligeables, que les potagers en hauteur permettent d’éviter, pour la plupart.

→ Les potagers en hauteur permettent d’éviter le côté pénible du travail au sol (genoux et dos douloureux, les pieds dans la boue).
→ Les potagers en hauteur sont moins exigeants en temps, notamment pour le désherbage (car la production est plus concentrée).
→ Les potagers en hauteur conviennent aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées.
→ Les potagers en hauteur libèrent de la surface pour un jardin paysager. Leur installation est facilement réversible. Leur localisation peut être choisie avec beaucoup de liberté (jardin, terrasse, balcon, etc.).
→ Les potagers en hauteur sont plus productifs et plus rentables par unité de surface :
• la terre est adaptée au type de cultures souhaitées ;
• la terre est bien drainée, aérée (pas de piétinement), vite réchauffée (faible inertie thermique en raison du volume). La période de culture est donc allongée et les récoltes sont plus conséquentes ;
• pas besoin d’espaces de circulation, ce qui augmente la production au m² ;
• les plantes sont moins à la merci des escargots, des limaces ou des souris ;
• l’arrosage, la fertilisation et le paillage sont bien ciblés, donc plus économiques.

Les potagers en hauteur sont plus sains, car la terre apportée est de qualité certaine.

De manière générale, un potager :
→ c’est une production locale, le circuit le plus court qui existe et donc un plus pour l’environnement (pas de transport) ;
→ comme pour tout potager, c’est une production personnelle, une fierté ;
→ c’est une production d’une fraîcheur parfaite.

Un potager bio :
→ c’est zéro pesticides dans les sols, l’eau et l’air ;
→ ce sont des denrées parfaitement saines ;
→ c’est un espace accueillant pour les abeilles et la biodiversité.

Dans les régions où les étés sont secs, la terre peut s'assécher par les côtés si on ne veille pas à un bon arrosage. Par ailleurs, les parcelles surélevées conviennent moins aux légumes qui demandent à être buttés, comme les pommes de terre, ou aux légumes qui s'étalent beaucoup, comme les potirons (à moins de les tuteurer en hauteur ou de les laisser courir sur les côtés des bacs).

Une garantie légale contre les défauts de conformité est offerte. myPotager est tenu par une obligation de moyens et non par une obligation de résultats. Les contours de notre prestation sont toujours clairement définis dans notre offre ou notre bon de commande. Toutes les fournitures sont livrées avec les tolérances d’usage.

Bon de commande & Conditions de vente

N’hésitez pas, nous vous répondrons. Prenez contact par mail (info@mypotager.be) ou par courrier (Avenue Général Aymes, 16 – 5030 Gembloux, Belgique) ou encore par téléphone (0478 59 45 42).

Contactez-nous

Nous sommes à votre disposition !

  • Adresse : Avenue Général Aymes 16 - Gembloux 5030 (BELGIQUE)
  • Téléphone : +32 (0)478 59 45 42
  • Email :info@mypotager.be
  • TVA : 0875.422.228

« MyPotager, l’expert de la table potagère en hauteur »